Publicités

Final Cut Pro, la force tranquille.

Je suis un inconditionnel de Final Cut Pro, depuis toujours. 

Journaliste TV,  j’ai passé de nombreuses journées dans des salles de montage, aux côtés d’un ou d’une monteuse. J’oublie l’époque ou les news télé étaient montées sur des bancs cinéma 16 mm pour en venir aux bancs de montage dit « linéaires« . Ces derniers étaient constitués de deux magnétoscopes et d’une interface de commande. Celle-ci  permettait de copier un bout d’une cassette, le rush, sur une autre cassette, le master. C’est ainsi que l’on construisait son reportage ou son documentaire, de façon linéaire car il était impossible de revenir en arrière, sauf à tout refaire.  Comme sur une vieille machine à écrire, on avance, on avance et quand ça ne va pas, on sort la feuille, direction poubelle et on recommence…

Il était bien possible de reprendre une bande master et la transformer en bande rush pour faire des modifications sur une nouvelle bande master, mais la qualité de la vidéo était dégradée à chaque copie ou nouvelle génération d’image.

Avec l’arrivée de la vidéo numérique sont nés les bancs de montage que l’on connaît aujourd’hui, baptisés bancs de montage virtuel ou de montage non-linéaire. Sur ce créneau, une marque était reine dans les années 90 : Avid Technology. Un outil de montage  formidable mais qui a longtemps été financièrement inaccessible, non seulement pour l’amateur éclairé mais même pour les boites de production de programmes audiovisuels. Le montage se faisait alors uniquement dans les sociétés de post-production.

 

final-cut-pro-studio1

 

En 1998, Apple a racheté à Macromédia un logiciel de montage encore très imparfait que les ingénieurs de la pomme ont transformé en véritable concurrent du système Avid. J’ai découvert Final Cut Pro dans sa version 2 à cette époque. Les monteurs n’en pensaient alors que du mal dans leur très grande majorité. Outil pour amateur, pas adapté aux pros, trop lent…. 

Final Cut Pro coûtait environ  30 fois moins cher que son concurrent, il ne tournait alors que sous Mac OS (mais la plupart des monteurs étaient Mac) et il était conçu pour travailler en DV ou DV Cam et non avec les cassettes Beta SP ou Béta Num qui dominaient alors la production audiovisuelle. Bien qu’il existait des cartes d’acquisition vidéo permettant de monter des images tournées en Beta sur Final Cut Pro, le logiciel d’Apple resta longtemps boudé par les pros. 

Pas par moi. Dès l’an 2 000, je montais des sujets tournés en DV Cam au bureau sur mon Apple G4 avec Final Cut Pro 2. Petit à petit, les sociétés de production audiovisuelle s’équipèrent de bancs de montage Final Cut Pro et aujourd’hui, alors que ce logiciel en est à sa version 6, son usage s’est généralisé. Les sociétés de post-production, après s’être  longtemps arc-boutées contre cette solution ont capitulé il y a deux ans. Elles proposent désormais toutes des salles de montage FCP.

Surtout que Final  Cut Pro est accompagné d’une suite logicielle absolument géniale pour peu que l’on apprenne à bien s’en servir. Pour réparer des sons ou mixer, Soundtrack est un outil qui vaut bien Pro Tool. LiveType pour les synthés, Motion pour l’habillage, Compressor pour les sorties on line et DVD Studio Pro pour l’authoring… la suite Final Cut Studio, pour 1 300 €, est incomparable. Color, l’outil d’étalonnage reste très perfectible et son interface est bien moins conviviale que le reste, mais c’est déjà un excellent outil.  Pour ceux qui ne sont pas d’accord, j’ouvre avec grand plaisir un débat dans les commentaires.

L’autre grand force de la suite Final Cut Studio 2, c’est la facilité avec laquelle l’utilisateur peut passer de l’un à l’autre de ces logiciels et qui rend l’ensemble totalement cohérent, simple et rapide à l’emploi. 

 

les fans de FCP à Lo Angeles

les fans de FCP à Lo Angeles

 

Attention tout de même. Le bon outil ne faisant pas le bon artisan, Final Cut Studio ne remplacera jamais le talent d’un monteur, d’un ingénieur du son, d’un truquiste ou d’un coloriste, fort  heureusement. Mais il permet à de nombreuses productions de réaliser des pilotes sans budget, à de nombreux réalisateurs en herbe de faire leurs premiers pas et à des types comme moi de se faire plaisir.

Signalons pour finir qu’il existe de nombreux cercles d’utilisateurs de Final Cut Pro autour du monde, des User Groups comme celui de Los Angeles, très dynamique et qui fourmille d’excellent conseils pour tous ceux qui parlent anglais. 

Leur site :

http://www.lafcpug.org/

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

About videodeweb

Je suis journaliste, auteur de documentaires et de reportages pour la télévision. Ayant une double formation (journaliste et technicien de l'audiovisuel), je suis passionné par les nouveaux outils numériques et les perspectives qu'ils offrent et m'intéresse de près à ce sujet auquel ce blog est dédié.

2 responses to “Final Cut Pro, la force tranquille.”

  1. Maloute says :

    Bonjour . Comment puis-je faire? Je viens d investir plus de 1500€ dans un Ordinateur(Carte,Processeur,Etc,Etc) pour prendre en charge Adobe Premiere Pro et desormais, il y a Final Cut,qui lui fonctionne sous Mac,qui n est pas compatible avec Windows.Quelle est la solution?

    • videodeweb says :

      je ne connais pas Adobe Première. Je ne peux donc pas juger. Si vous avez investi dans cette solution sous Windows, essayez là, essayez d’en tirer le meilleur parti, je suis sûr qu’on doit pouvoir apprendre plein de choses sous Premiere, et si les tutoriaux que vous voyez en ligne s’adressent plus à des solutions final cut ou Avid, regardez-les et tirez-en l’essentiel, le  » comment faire ». Ensuite, vous trouverez comment l’adapter sur Premiere. Il m’arrive souvent de trouver des solutions à mes problèmes dans les forums Avid. Des trucs que j’y apprend et que j’adapte ensuite sur Final Cut. Bon courage à vous
      Rémy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :