Archives de tags | vignette

De Final Cut à Color puis à Final Cut

deweb’s tuto

Cette nouvelle vidéo fait suite à une de vos demandes et tente de vous montrer à quel point il est  facile de passer par Color une fois un montage fini dans Final Cut. L’aller retour Final Cut/Color/Final Cut se fait en effet très simplement et Color offre une grande gamme de corrections qui peuvent vraiment arranger vos vidéos.

About these ads

Détection de mouvement, tracking automatique dans Color : le tutorial !

Deweb’s Tuto

Vous êtes nombreux à me l’avoir demandé, au moins trois. Alors voilà un premier tutorial sur Color, l’outil de colorimétrie intégré dans la suite Final Cut Studio et vraisemblablement le logiciel le plus complexe à aborder dans cette suite.

J’ai longtemps été perplexe devant ce logiciel dont l’aspect est franchement bien moins ergonomique que le reste des Pro Apps d’Apple. Mais côté efficacité, Color ne m’as pas déçu, loin de là. Surtout depuis la dernière mise à jour 1.5,. En fait, je passe systématiquement mes projets dans Color comme je les passe systématiquement dans Soundtrack Pro. Lorsque j’estime que mon montage est fini, je passe d’abord dans Soundtrack Pro pour le mixer, puis dans Color pour l’étalonner.

Avant, l’étalonnage, c’était un truc qu’on faisait quand on était riche, que le docu allait passer sur Arte ou France 2… Maintenant, grâce à Color, j’étalonne tout, même mes films de familles. Et en plus, ça ressemble à quelque chose. Alors je vous invite à découvrir Color. Et pour commencer à découvrir une de ses fonctions les plus géniales : le tracking automatique, ou détection de mouvement dans un plan, une fonction qui permet de flouter le visage d’une personne en plein mouvement dans un plan, ou d’appliquer un filtre de couleur à un objet qui est, lui aussi, en plein mouvement etc….


Comment faire un tracking automatique dans Color

Dans l’onglet Tracking,  faites « New ». Un double rectangle apparait. Le rectangle exterieur est appellé la « zone de recherche » tandis que le rectangle intérieur est la « zone de référence ».

On commence par positionner et ajuster la zone de référence sur l’objet à tracker et faire ensuite ajuster le rectangle zone de recherche, il faut que cette zone couvre toute la zone couverte par l’objet en mouvement. Exemple : une tête qui bouge. Rectangle intérieur sur le nez au centre, gross modo. Rectangle extérieur sur toute la zone de l’image où le nez passe. Sans cela, le tracking ne fonctionne pas bien.

Mais attention, plus la fenêtre de recherche est grande, plus c’est long. Ajuster donc bien, n’ouvrez pas le rectangle orange trop largement ou le tracking sera très long. C’est pour ça qu’il aut mieux prendre le nez que la tête en l’occurrence.

Lancer le  Process, le tracker va chercher tout seul les variations de mouvement de la tête  et enregistrer le mouvement. Le tracking est fini lorsque la barre a côté de Tracker 1 est passée du rouge eu vert. Une ligne bleue marque le mouvement relevé. Les points rouges marquent la localisation image par image. ON peut donner un nom au Tracker 1, exemple "tête", surtout si on a plusieurs trackings à faire sur le même plan.

On peut adoucir la courbe de tracking avec le curseur Tracking curve smoother.

Pur appliquer un filtre sur la tête,  il faut  dans un second temps aller en chambre secondaire, choisir Vignette, cliquer sur« Use Tracker 1 », regler la vignette : taille, position sur l’image de départ, softness…  et appliquer… (n’oubliez pas qu’il faut être sur le drapeau Rouge/vert/Bleu pour voir l’effet de la correction…)

On peut utiliser le tracking sur une partie du plan seulement. Mettez la tête là où vous souhaitez commencez le tracking et tapez « new »  Les point In et Out apparaissent sous l’image en vert dans la time-line.  Pour déplacer un point de tracking in ou out, placer la tête à l’endroit désiré et cliquez sur « mark In » ou "mark out".

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 1  135 followers