Tag Archive | deweb’s video

Motion5 #2 Créer et Manipuler les objets dans le canevas

deweb’s tuto

Second tutorial Motion5 pour tous : créer et manipuler des objets dans le canevas.

Concernant ces publicités

Effacer les données non utilisées d’un montage vidéo

Deweb’s Tuto

Comment optimiser la place prise par les images vidéo, les images fixes, les créations graphiques, les sons et les rendus en se débarrassant de tout ce qui n’a pas été utilisé dans le montage …

Une fois le montage fini, allez dans le navigateur et faites Pomme-F pour ouvrir l’outil de recherche de Final Cut Pro. Régler sur « Media non utilisés » L’ensemble des plans non utilisés dans le montage apparaît dans une fenêre. Sélectionnez un ou deux ou l’ensemble de ces plans, faites un clic-droit sur ces plans pour ouvrir le pop-up menu et choisissez « mettre off-line » Une fenêtre s’ouvre et vous demande si vous voulez mettre les médias non utilisés à la poubelle ou les effacer.

Pour les rushes ou clips dans lesquels vous n’avez utilisé que quelques secondes alors que le clip dure plusieurs minutes, vous pouvez ensuite utiliser le gestionnaire de données (Fichier/gestionnaire de données). Régler les poignées sur 1 seconde si vous êtes sur de votre montage et effacer les médias non utilisés.

Vous pouvez aussi gagner de l’espace en effaçant tous les rendus, puis en ne rendant que le montage final.

Vous pouvez enfin faire un export de sauvegarde de votre montage ( exporter/séquence QuickTime avec l’option Film autonome cochée) puis effacer tout le reste, montage, rushes, rendus, musiques…

Adoucir le teint d’une peau dans Final Cut via Color

Deweb’s Tuto

Second tutorial Color. Je suis de plus en plus séduit par les possibilités de ce logiciel difficile d’aspect mais si utile. Cette fois, on adoucit la texture d’une peau grâce à un masque et du blur dans Color, c’est très rapide.

Adoucir une peau

Allez dans la chambre Color FX

Sélectionnez les nodes utiles et posez les au milieu de la chambre :

1. HSL Key ( ce node joue sur des paramètres différents  teinte, luma, saturation_ pour créer une sélection et donc un masque)

2 & 3. Blur (2 fois) (le filtre Blur 1 va flouter le masque donc le visage, le filtre Blur 2 va flouter les limites du masque de manière à le rendre invisible)

4Alpha Blend ( ce filtre mélange plusieurs sources en fonction de la couche Alpha qui forme le masque et va donc permettre d’ajouter le visage flouté au reste de l’mage)

5. Output ( ce node est l’étape finale de sortie du signal vidéo).

Ensuite, construisez l’arbre des Nodes dans la chambre Color FX

HSL Key vers BLur1 vers Alpha Blend entrée 3

Blur 2 sur Alpha blend entrée 2

Alpha Blend vers Output

Sélectionnez HSL Key et régler au mieux le masque avec la pipette, puis en ajustant tous les paramètre de façon à avoir le meilleur compromis entre la sélection du visage et le moins de chose hors du visage.

Avec la touche Maj enfoncée, on règle un seul côté de chaque paramètre. Sans, on règle les deux côtés à la fois. Pour voir la sélection de façon plus précise, double-clic sur Blur 1 puis clic sur HSL Key. On peut ainsi ajuster les paramètres de HSL Key en voyant le résultat du masque en noir et blanc dans Blur 1 ( plus ergonomique)

Réglez le niveau Blur 2 pour ajuster au mieux les limites (softness) du masque.

Réglez le niveau Blur 1 en double-cliquant d’abord sur Output puis en cliquant ensuite sur Blur 1 de façon a bien doser le flou sur la peau en regardant la sortie finale.

Pour voir l’avant et après, faites un bypass sur l’Alpha Blend ( car c’est le dernier avant la sortie).

Allez dans la chambre Render Queue, faites Add All et Rendez le tout.

Puis renvoyez le projet dans Final Cut, ouvrez la séquence : nom de votre séquence( envoyé Color). Si besoin, superposez-là avec la séquence originale et dosez le flou sur le visage avec l’Opacité dans la fenêtre Animation.

Snow Leopard… Pourquoi installer OSX 10.6.2 ?

Deweb’s tip


Je suis du genre très compulsif avec Apple. J’ai donc acheté Snow Leopard dès sa sortie, en août dernier.

Puis installé dès réception sur mon PowerBook Pro 2,4 Intel Core 2 Duo, mais l’installation a planté en route.

J’ai retenté… Même résultat. Comme je n’avais plus un  seul OS sur le Mac, j’ai du réinstaller Leopard 10.5 depuis le DVD, puis remettre à niveau tous les logiciels…

Puis j’ai planqué Snow Leopard dans un placard fermé à triple tours.


snow leopard

Deux mois plus tard, alors que j’avais un peu de temps entre deux gros dossiers, j’ai fait une sauvegarde Time Machine de mon disque interne. Je l’ai ensuite effacé avant d’installer Snow Léo (Snow Léo c’est son pt’it nom) et j’ai tous remis comme avant avec Time Machine.

Je ne vous dis pas que c’est la seule solution, ça a juste été la mienne. Je vous dis pas que j’ai tout pardonné à Apple. Mais depuis, je suis content, ça marche. Et lisez attentivement toute la suite pour entrevoir toute la puissance de cette bête, si difficile à dompter au départ, qu’est Snow Léopard.

intel_core_2_duo_mobile_2

Avant toute chose, il faut que votre machine possède un processeur Intel car Snow Léo est très snob et ne daignera pas s’intéresser à un Mac doté d’un cœur Motorola. Ensuite il faut 1 Go Ram et 5 Go d’espace disque mais ça…

Quoi de neuf dans le 10.6

La grande nouveauté de Snow Léo, ce sont les améliorations portées à d’anciennes applications, comme QuickTime, Safari ou Mail  pour les préparer aux nouvelles machines tournant sous 64 bits au lieu de 32 bits. Bon, pour moi ça ne change rien, mais comme je compte bien m’acheter un gros MacPro sous peu…

En tout cas, une chose est sûre : même avec un MacBookPro à 32 bits,  avec Snow Léo,  mon Mac s’éteint et démarre plus vite. Genre presque moitié plus vite.

Pourquoi 64 bits ?

La plupart des ordinateurs du marché tournent un échantillonnage 32 bits. Ces ordinateurs ne peuvent utiliser que 4 Go de mémoire vive au maximum en même temps. Il ne sert donc à rien d’avoir plus de 4 Go de RAM sur son ordi, sauf à se dire que si une barrette est naze, une autre peut pendre le relais…

64bits

Mais avec un ordinateur tournant  sous 64 bits  comme les derniers Power Mac, cela devient super intéressant d’avoir 12 Go de Ram, et de lancer des calculs à la fois dans Final, Motion, Color… et de voir tout cela se faire en un clin d’œil ou presque ! Sous 64 bits, la limite de Ram utilisable est presque infinie. En tout cas loin de la limite maximale qu’on peut mettre en RAM sur un  Power Mac aujourd’hui.

Dans Snow Léo, de nombreuses applications ont été récrites pour le 64 bits (Safari, Mail, iChat et surtout le Finder), Snow Leopard est donc une application « future ready »

Langues et texte

Votre adresse ou votre mail en raccourci clavier

Dans les « préférences système », allez sur  « Langue et texte »

Dans l’onglet « Texte », on peut faire des substitutions pour placer des symboles ou  caractères spéciaux que l’on utilise souvent sans avoir à appeler la fenêtre « caractère spéciaux ».

Certains sont proposés par défaut, comme le © de copyright.  Il suffit de taper  -c- et cela donne ©. Tout cela marche dans Simple Text ou Pages mais certains de ces raccourcis ne marchent pas dans de vieilles versions de Word.

Pour ajouter un raccourci personnalisé, tapez + en bas de l’onglet « texte » et par exemple « tel » pour lui sustituer un dessin de téléphone. Allez chercher le dessin du téléphone dans « visualisateur de caractère » ( barre du haut sous le drapeau du clavier) et insérer le dessin voulu dans la colonne du droite à côté de « tel ».

caracteres

Petite précision : dans Mail, il faut activer cette fonction en allant dans : Editions/substitutions/Remplacement de texte

Pour voir des caractères cachés sur le clavier, faire “afficher visualiseur de clavier » dans la barre du haut à droite, sur le drapeau du clavier, puis alt et Maj pour trouver les caractères peu usuels comme ø, , @, æ, Œ, ¿ etc…

Personnellement,  j’ai programmé un raccourci avec tout ce que je mets en bas de mes mails (nom, fonction, adresse, tel, mail etc) en un raccourci : RD (mes initiales).

Imprimantes

Au lieu de charger tous les pilotes d’imprimantes du marché comme le faisant l’ancien Mac OS, Snow Léo ne charge que les pilotes de l’imprimante utilisée, allez dans Imprimantes et Fax, tapez sur + et l’ordinateur va très vite proposer l’imprimante que vous utilisez, validez alors  la proposition et ça y est, le pilote est installé et ses mises à jour vous seront proposées comme celles des logiciels Mac dans « mises à jour de logiciel ».


Poubelle.

Avant, on pouvait déjà récupérer un document dans la poubelle tant que celle-ci n’avait pas été vidée. On peut toujours mais la nouveauté, c’est qu’en faisant clic-droit sur le doc dans la poubelle et en choisissant « remettre » on peut replacer directepent le doc à l’endroit où il était. Sympa.

Attention au Bug Mpeg Streamclip

Lorsqu’on installe Snow Leo, la mise à jour oublie le module QuickTime Mpeg2 qui est fourni avec Final Cut et qui permet à l’excellent couteau suisse qu’est Mpeg Streamclip de lire des vidéos en Mpeg 2 et de les rendre compatibles avec FCP. Résultat, lorsqu’on essaie de passer une vidéo en Mpeg2 dans Mpeg Streamclip, ce dernier nous demande d’installer le fameux module Mpeg 2… Bug !

Pour récupérer le module perdu, allez dans Time Machine et récupérez-le dans : System/Bibliothèque/QuickTime/ Module Mpeg2/ .Ensuite, faites "restaurer" pour qu’il se réinstalle au bon endroit. Si vous n’avez pas de sauvegarde par Time Machine, allez récupérer le fichier sur un autre ordinateur qui n’a pas été mis a jour sous Snow Leo.

Autre conseil : si vous l’utilisez, mettez également à jour Cyberduck car la version antérieure ne fonctionne plus sous Snow Léo….

Safari

Nouveauté très intéressante, on peut visualiser une mosaïque des fenêtres récemment ouvertes dans Safari en cliquant sur la grille à côté de l’icône livre, en haut à droite de Safari. En tapant en bas à gauche sur « modifier » puis en cliquant sur l’icône « punaise», les fenêtre de sites que vous utilisez souvent arrivent. Vous pouvez alors personnaliser la mosaïque et pourrez donc accéder rapidement et simplement à l’ensemble du top 20 de vos sites.

mosaique

Autre truc : pour zoomer dans une page Safari, faites Pomme+ (ou Pomme-Maj-+ si vous n’avez pas de clavier numérique).

QuickTime X

Première amélioration, les touches de commandes QuickTime s’affichent dans la video si la souris est dans la video, et disparaissent dès que la sourris n’est plus dans la vidéo.

Lorsqu’il est apparent, le contrôleur QT peut être placé n’importe où dans la video. Il suffit de cliquer dessus et de le déplacer.

Un autre nouveau bouton du contrôleur permet de passer en mode de projection plein écran. En fait, ce sont les possibilités qu’offraient QuickTime Pro qui sont maintenant incluses dans QuickTime 10.

Quick Time 10 perùet aussi d’enregistrer des sons ou des vidéos sur son mac, que ce soit des images de la webcam ou bien l’enregistrement de l’écran .

Exemple, pour vous enregistrer sur la webcam intégrée : dans QuickTime, choisissez "nouvel enregistrement video" ou Alt-pomme-N.

En cliquant sur le petit triangle dans le contrôleur, vous pouvez choisir la caméra si vous en avez plusieurs, ou encore le micro, la qualité d’image, le dossier de destination de l’enregistrement…

On peut aussi enregistrer l’écran, faire de la prise d’écran dynamique pour réaliser des tutoriaux par exemple….

Après avoir enregistrer un bout de viidéo, il est possible de faire des coupes à l’intérieur. Edition/élaguer ou PommeT, puis bouger les curseur de début et de fin de clip sur les positions voulues, puis taper « élaguer».

QuickTime 10  peut aussi faire bien mieux : partager les clips sur Mobile Me, You Tube ou  Itunes via le nouveau bouton écran et flèche du contrôleur QT. Si je choisis iTunes, on me propose plusieurs qualités et tailles : iPhone  ou iPod, Apple TV ou Ordinateur, les trois tailles du fichier étant indiquées.

Autre option au menu de QT10 : fichier/enregistrer pour le web, proposé dans les trois formats possibles d’un seul coup.

Pour ceux qui utilisaient QT7 avec toutes les fonctions Pro de QT7, sachez que si vous ne retrouvez pas l’ensemble de ces fonctions dans QTX, la version antérieure de QuickTime n’a pas été effacée mais déplacée dans Application/Utilitaires, je vous invite donc à faire un alias de cette version de QT7 dans votre dock pour accéder rapidement à QT7 si vous en avez besoin. QT7 est aussi sur le disque d’installation Snow, mais dans la partie ‘Installation’ en option. Vous pouvez le choisir en repartant du DVD Snow Léo pour le réinstallez si vous ne l’avez pas.

Aperçu

Aperçu  est l’application par défaut pourvoir des pdf ou des images sur mac OSX. Avec Snow il est désormais possible de sélectionner un texte sur plusieurs colonnes dans un pdf et de le copier puis de le coller. La version précédente de Leopard ne reconnaissait pas les colonnes et il fallait copier-coller colonne par colonne.

Avec Aperçu sous Leopard, on peut annoter un pdf en faisant Outil/ Annotation… On peut aussi sous quelle forme mettre son annotation, dans un cercle, rectangle etc.

On peut scaner un doculent sur un scanner à distance, sur un réseau Wifi par exemple depuis Aperçu. Aperçu/fichier/Importer depuis un scanner (inclure les appareils en réseau) et scanner directement après avoir valider la taille etc…

Mail

Mail s’ouvre 4 fois plus vite qu’avant. Normalement…

Mail utilise de plus en plus de metadonnées. Exemple, si vous avez une adresse en bas d’un mail, vous pouvez en faisant clic-droit dessus accéder à des options, exemple : créer un nouveau contact, sur une adresse vous pouvez accéder à la carte Google Map  etc.

Sur une date, vous pouvez créer un nouvel événement iCal.

Avec Snow, il est aussi possible d’avoir des infos sur un vol aérien à partir du numéro du vol et savoir par exemple en temps réel où en est le vol. Bon il faut avoir un numéro de vol standard avec deux lettres au début ex AF 4578…

Vous trouverez plein d’autres innovations sympas dans Snow, je n’ai fait qu’un survol rapide de l’application… A vous d’enrichir ce texte de vos commentaires. Merci.

Nicolas Sarkozy, enfant, a fait de la pub pour Bonux…

… et c’est l’exclu du CB News VideoMail de cette semaine.

Deweb’s Work

Voilà le nouveau CB News Videomail  avec une information exclusive : Nicolas Sarkozy a fait de la pub lorsqu’il était gamin pour Bonux, son papa travaillait dans les années 60 comme illustrateur au Service des Réclames de la lessive Bonux. La photo a probablement été retouchée car le petit Nicolas est blond  mais l’info a été vérifiée auprès d’anciens employés du Service Réclame chez Bonux, c’est bien lui, en 1967, qui pose pour son père, un avion en plastique à la main.

Egalement au menu du CB News VideoMail cette semaine, une pub comparative Apple/Microosoft, ou comment Apple se fout de la gueule de Windows, un film sud-africain pour une marque de mouchoir en papier  qui surfe sur le syndrome de la grippe A et quelques images de la "Demolition Party" du mur LG à la Défense, plus un concours à l’adresse des 18-24 as pour gagner un abonnement gratuit à un quotidien. Lire, c’est bien !

 

Glooming, le look total cinéma pour vos vidéos, Part 2

Deweb’s Tuto

Adoucir une texture de peau,

ajouter de la profondeur, le l’intensité

et un véritable look à vos images vidéos

tout cela en quelques clics… si si, c’est possible !


Il y a quelques mois, je vous montrais dans ce post (un filtre look cinéma) comment améliorer l’aspect de vos vidéos, comment augmenter les contrastes pour obtenir un look proche du cinéma et de la pellicule 16 ou 35 mm.

Ce post rencontrant un certain succès et ayant moi-même amélioré cette technique depuis lors, je vous propose aujourd’hui un nouveau tutorial vidéo sur ce thème.

Deux points forts dans cette nouvelle vidéo, par rapport à la précédente :

- l’utilisation de plusieurs filtres de flou (blur) pour adoucir les textures de peau ou donner une forte intention subjective à l’image ( dramatisation, envol, rêve, flashback...)

- la possibillité d’appliquer cet effet à l’ensemble d’un film ou d’une séquence en quelques clics.

Deux pistes et du flou

Pour récapituler l’exercice, on commence par doubler une piste vidéo et à la superposer sur V2 : pour cela :  sélectionner V1 puis Maj-Alt-tirer sur V2.

On peut alors jouer sur le mode de compositing de la piste 2 et choisir  "ajouter, incrustation, lumière crue ou tamisée".

En utilisant “ajouter“, on obtient une image surexposée mais en jouant ensuite sur l’opacité de la piste V2, (fenêtre animation, puis réglage opacité) on peut re-équilibrer la luminosité en gardant l’amélioration des contrastes.

En réglant V2 sur Superposition (Screen) puis en affinant l’opacité, on obtient aussi de très bons résultats. Idem avec les lumières crue ou tamisée, le choix du mode de compositing se fait selon la luminosité du plan à corriger ou selon l’intention que l’on souhaite donner au plan ou au film.

Ensuite et c’est là que cela devient très intéressant, on peut ajouter du flou sur la piste du haut.

V2 étant sélectionnée, faire Effets/filtre vidéo/ flou/flou gaussien. Jouer sur le radius pour obtenir la meilleure image. Cela adoucit les peaux, c’est l’ effet blooming.

Superposition + Flou Gaussien = effet blooming

Pour une image plus sombre, régler composite mode sur  “incrustation“ (overlay). Cela dramatise l’image.

Trois pistes, du flou et du gamma

On peut aussi faire une troisième copie de la vidéo en piste 3 puis rejouer sur l’opacité de façon à jouer le contraste sur une piste et le flou sur l’autre et optimiser l’ensemble.

Exemple, sur V2, faire Composite mode/superposition, puis ajouter un“ flou gaussien“. Ensuite, copier V2 sur V3 et faire Composite mode/incrustation sur V3. Jouer sur le flou en V2 et sur le contraste avec l’opacité de V3. On peut alors choisir de favoriser le flou soit sur les blancs (plus de flou sur la piste superposition) ou sur les noirs (plus de flou sur piste incrustation).

Pour jouer sur les hautes lumières : sur V2, faire Mode de compositing/Ajouter. Corriger l’opacité et ajouter le flou gaussien. Pour jouer sur les différents niveaux lumières qui vont être affectés par la correction, ajouter un nouveau filtre, le filtre Gamma : Filtre vidéo/ Contrôle d’image/Gamma, puis descendre le niveau de gamma vers 0,2.

Pour jouer sur les basses lumières : sur V2, faire Mode de compositing/Incrustation. Corriger avec l’opacité et ajouter le flou gaussien. Pour jouer sur les différents niveaux lumières qui vont être affectés par la correction, ajouter un filtre Gamma : Filtre vidéo/ Contrôle d’image/Gamma, puis montez le niveau de gamma vers 1 à 2.

Autres flou s à utiliser :

le flou "zoom". Jouer sur quantité et étapes. Centrer l’effet zoom sur le point d’attraction de l’image.

le flou "prisme". Cela donne un flou sur les couleurs qui « bavent » un peu, en rouge d’un côté et en bleu de l’autre. Avec l’ajustement "rotation", on  joue sur l’angle d’orientation des rouges et bleus.

Corriger tout un film ou toute une séquence

Pour corriger une séquence entière en une seule fois, faire un nesting ou séquence imbriquée. Sélectionner tous les plans à corriger, ou Pomme-A pour sélectionner l’ensemble du film, puis créer une sous-séquence autonome en allant sur Séquence/imbriquer les éléments.

Dans ce cas, pour  régler les filtres ou l’opacité, faire clic-droit sur la sous séquence et Ouvrez dans le visualiseur. ( le traditionnel double-clic ne marche pas dans ce cas car il ouvre la sous-séquence dans une autre fenêtre de la time-line, une fonction par ailleurs très utile pour faire une modification dans la sous-séquence sans avoir à tout reprendre à zéro)

N’hésitez pas à me donner votre avis sur ces tutos… Merci !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 190 autres abonnés