Archive | Color RSS for this section

24 générateurs Motion gratuits pour FCPX

deweb’s tip

Je vous expliquais il y a quelques semaines comment publier des modèles créés dans Motion dans FCPX, de façon à les retrouver dans les titres ou générateurs de la bibliothèque FCPX.

Dylan, le créateur du site Stupid Raisin dont nous parlions ici, nous a mâché le travail en publiant pour FCPX des modèles présents dans Motion mais pas dans FCPX, soit 24 générateurs au total. En plus, Dylan a bien fait le boulot en publiant les paramètres qui permettent de personnaliser ces modèles directement dans FCPX. Et encore en plus, Dylan nous propose tout cela gratuitement.

Pour installer les modèles, téléchargez-les sur la page de Stupid Raisins, puis installez la valise « Lower Thirds » dans Utilisateur/Video/Motion Templates/Titres/Tiers inférieurs

Et la valise « Opens » dans Utilisateur/Video/Motion Templates/Titres/Entrées sorties

Concernant ces publicités

De Final Cut à Color puis à Final Cut

deweb’s tuto

Cette nouvelle vidéo fait suite à une de vos demandes et tente de vous montrer à quel point il est  facile de passer par Color une fois un montage fini dans Final Cut. L’aller retour Final Cut/Color/Final Cut se fait en effet très simplement et Color offre une grande gamme de corrections qui peuvent vraiment arranger vos vidéos.

Créer des masques vidéos complexes de façon simple en passant par … Color. Si si !

Deweb’s Tuto

Il existe un livre formidable : How to cheat with Motion, écrit par Patrick Sheffield qui édite par ailleurs de formidables plugins comme  LookSweet que j’utilise souvent. On y trouve plein de trucs pour contourner l’utilisation normale de Motion et faire des choses non prévues par les créateurs de Motion. Et bien là je vous propose un épisode de How to cheat with Color. Je m’explique, il s’agit d’utiliser Color pour créer des masques en noir et blanc dynamiques qui vont servir à faire des incrustation vidéos complexes. Color n’est pas prévu pour faire des incrustations mais possède des outils de création de masque destinés à isoler une partie de l’image pour la corriger en colorimétrie. Or, contrairement à Color, Final Cut possède des outils de création de masque très pauvres. C’est donc en détournant des fonctions de Color que ce tutorial vous explique comment créer, rapidement grâce à Color, des masques complexes pour réussir vos incrustations

A la fin, je vous parle d’un plugin payant de Boris qui permet de corriger les défaut du Codec DV, notamment les effets d’escalier lors des incrustations. Vous trouverez ce plugin qui s’appelle DV Fixer ici.

Le meilleur poisson d’avril de la communauté Final Cut…

Deweb’s fun

… on le doit à Suite Take et l’excellent Thomas Tomchack qui nous annonce aujourd’hui, après un an d’effort, avoir enfin porté toute la suite logicielle Final Cut Studio sur iPhone et iPod. L’ensemble est disponible dans la boutique iApp d’Apple.

Désormais :

Final Cut Pro Mobile vous permettra pouvoir enfin finir vos montage à la maison ou dans le métro,

Color Mobile d’étalonner vos vidéos sur le très bon écran de l’iPhone, allons, les vendeurs de matériel exagèrent toujours en prétendant qu’un moniteur à 10 K€ est indispensable pour l’étalonnage.

Grâce à SoundTrack Pro Mobile, mixer  aux oreillettes en écoutant vos e-mail sur Google Voice.

Avec Compressor Mobile, utiliser jusqu’à 50 iPhone 3GS en cluster pour gagner un temps fou !

…. Allez jeter un œil, c’est tordant.

Adoucir le teint d’une peau dans Final Cut via Color

Deweb’s Tuto

Second tutorial Color. Je suis de plus en plus séduit par les possibilités de ce logiciel difficile d’aspect mais si utile. Cette fois, on adoucit la texture d’une peau grâce à un masque et du blur dans Color, c’est très rapide.

Adoucir une peau

Allez dans la chambre Color FX

Sélectionnez les nodes utiles et posez les au milieu de la chambre :

1. HSL Key ( ce node joue sur des paramètres différents  teinte, luma, saturation_ pour créer une sélection et donc un masque)

2 & 3. Blur (2 fois) (le filtre Blur 1 va flouter le masque donc le visage, le filtre Blur 2 va flouter les limites du masque de manière à le rendre invisible)

4Alpha Blend ( ce filtre mélange plusieurs sources en fonction de la couche Alpha qui forme le masque et va donc permettre d’ajouter le visage flouté au reste de l’mage)

5. Output ( ce node est l’étape finale de sortie du signal vidéo).

Ensuite, construisez l’arbre des Nodes dans la chambre Color FX

HSL Key vers BLur1 vers Alpha Blend entrée 3

Blur 2 sur Alpha blend entrée 2

Alpha Blend vers Output

Sélectionnez HSL Key et régler au mieux le masque avec la pipette, puis en ajustant tous les paramètre de façon à avoir le meilleur compromis entre la sélection du visage et le moins de chose hors du visage.

Avec la touche Maj enfoncée, on règle un seul côté de chaque paramètre. Sans, on règle les deux côtés à la fois. Pour voir la sélection de façon plus précise, double-clic sur Blur 1 puis clic sur HSL Key. On peut ainsi ajuster les paramètres de HSL Key en voyant le résultat du masque en noir et blanc dans Blur 1 ( plus ergonomique)

Réglez le niveau Blur 2 pour ajuster au mieux les limites (softness) du masque.

Réglez le niveau Blur 1 en double-cliquant d’abord sur Output puis en cliquant ensuite sur Blur 1 de façon a bien doser le flou sur la peau en regardant la sortie finale.

Pour voir l’avant et après, faites un bypass sur l’Alpha Blend ( car c’est le dernier avant la sortie).

Allez dans la chambre Render Queue, faites Add All et Rendez le tout.

Puis renvoyez le projet dans Final Cut, ouvrez la séquence : nom de votre séquence( envoyé Color). Si besoin, superposez-là avec la séquence originale et dosez le flou sur le visage avec l’Opacité dans la fenêtre Animation.

Détection de mouvement, tracking automatique dans Color : le tutorial !

Deweb’s Tuto

Vous êtes nombreux à me l’avoir demandé, au moins trois. Alors voilà un premier tutorial sur Color, l’outil de colorimétrie intégré dans la suite Final Cut Studio et vraisemblablement le logiciel le plus complexe à aborder dans cette suite.

J’ai longtemps été perplexe devant ce logiciel dont l’aspect est franchement bien moins ergonomique que le reste des Pro Apps d’Apple. Mais côté efficacité, Color ne m’as pas déçu, loin de là. Surtout depuis la dernière mise à jour 1.5,. En fait, je passe systématiquement mes projets dans Color comme je les passe systématiquement dans Soundtrack Pro. Lorsque j’estime que mon montage est fini, je passe d’abord dans Soundtrack Pro pour le mixer, puis dans Color pour l’étalonner.

Avant, l’étalonnage, c’était un truc qu’on faisait quand on était riche, que le docu allait passer sur Arte ou France 2… Maintenant, grâce à Color, j’étalonne tout, même mes films de familles. Et en plus, ça ressemble à quelque chose. Alors je vous invite à découvrir Color. Et pour commencer à découvrir une de ses fonctions les plus géniales : le tracking automatique, ou détection de mouvement dans un plan, une fonction qui permet de flouter le visage d’une personne en plein mouvement dans un plan, ou d’appliquer un filtre de couleur à un objet qui est, lui aussi, en plein mouvement etc….


Comment faire un tracking automatique dans Color

Dans l’onglet Tracking,  faites « New ». Un double rectangle apparait. Le rectangle exterieur est appellé la « zone de recherche » tandis que le rectangle intérieur est la « zone de référence ».

On commence par positionner et ajuster la zone de référence sur l’objet à tracker et faire ensuite ajuster le rectangle zone de recherche, il faut que cette zone couvre toute la zone couverte par l’objet en mouvement. Exemple : une tête qui bouge. Rectangle intérieur sur le nez au centre, gross modo. Rectangle extérieur sur toute la zone de l’image où le nez passe. Sans cela, le tracking ne fonctionne pas bien.

Mais attention, plus la fenêtre de recherche est grande, plus c’est long. Ajuster donc bien, n’ouvrez pas le rectangle orange trop largement ou le tracking sera très long. C’est pour ça qu’il aut mieux prendre le nez que la tête en l’occurrence.

Lancer le  Process, le tracker va chercher tout seul les variations de mouvement de la tête  et enregistrer le mouvement. Le tracking est fini lorsque la barre a côté de Tracker 1 est passée du rouge eu vert. Une ligne bleue marque le mouvement relevé. Les points rouges marquent la localisation image par image. ON peut donner un nom au Tracker 1, exemple « tête« , surtout si on a plusieurs trackings à faire sur le même plan.

On peut adoucir la courbe de tracking avec le curseur Tracking curve smoother.

Pur appliquer un filtre sur la tête,  il faut  dans un second temps aller en chambre secondaire, choisir Vignette, cliquer sur« Use Tracker 1 », regler la vignette : taille, position sur l’image de départ, softness…  et appliquer… (n’oubliez pas qu’il faut être sur le drapeau Rouge/vert/Bleu pour voir l’effet de la correction…)

On peut utiliser le tracking sur une partie du plan seulement. Mettez la tête là où vous souhaitez commencez le tracking et tapez « new »  Les point In et Out apparaissent sous l’image en vert dans la time-line.  Pour déplacer un point de tracking in ou out, placer la tête à l’endroit désiré et cliquez sur « mark In » ou « mark out ».

Laurent et sa collection de guitares

Deweb’s work

Je viens de poster une nouvelle vidéo sur mon site « l’ami des collectionneurs » qui propose des portraits en images de personnes passionnés de choses aussi diverses que les affiches de mai 68, les taille-crayons, les Dinky Toys, les photographies d’actualité ou les guitares. Cette fois, c’est justement un guitariste, Laurent Pradeau, qui est filmé au milieu de da collection d’instruments.

 

Pour finaliser la couleur, j’ai mixé deux pistes vidéos sur l’ensemble du film avec d’une part la vidéo clean, non retouchée, et sur une autre piste, une version étant passée part une dose de  flou gausssien sur les highlights puis par un filtre Bleach Bypass sur l’ensemble, le tout dans Color1.5. Voilà le résultat.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 192 autres abonnés