Archive | matériel RSS for this section

U-Matic : les années noires des ingés son

Deweb’s redif

Pour fêter les 5 ans de ce blog, je re-publie ces jours-ci mes premiers billets qui vous auront sans doute échappé. Suite du post précédent : Papy c’était comment avant ?

Pour les ingés son ( pour moi donc), le début des emmerdes arriva sournoisement, petit à petit, à la fin des années 70. Comme souvent, c’est le progrès technologique qui devait tout bouleverser.

Celui-ci ce matérialisa sous un nom  : U-Matic

Craché comme ça, à part un petit côté sous-marin allemand, pourquoi pas ! L’engin était d’ailleurs plein de promesses. Au lieu d’enregistrer les images sur une pellicule de cinéma 16 mm et les sons sur un magnétophone à bande, l’Umatic permettait de poser les deux à la fois sur de grosses cassettes. Finis les éternels problèmes de synchro son-image. Cette invention remontait déjà à quelques années, mais chez FR3, son arrivée fut lente et se fit région par région. Il fallait changer tous les équipements. Les cadreurs et les monteurs durent aller se former au nouveau standard et à ses machines à l’Institut National de l’Audiovisuel  (INA).

Les ingés son, eux, se tournèrent plutôt vers les salles de sport ou les émissions de Véronique et Davina.

Car concrètement, l’U-Matic se présentait sous la forme d’une grosse caisse métallique de 18 kg arrimée à une étroite bandoulière cisaillant l’épaule, d’une caméra et d’un câble pour relier les deux. Et devinez qui allait se coltiner  l’énorme tas de ferraille le magnétoscope pendant des heures entières en courant le plus souvent derrière le cadreur qui ne voulait pour rien au monde rater l’action.  Bibi et ses collègues sondiers. Une épaule démise par le poids du bahut et l’autre fourbue par le bras tenant la perche…

Les plus vieux hurlèrent et produisirent illico des certifs médicaux attestants de dos cassés ou d’arthroses incompatibles avec le port de la grosse Bertha de l’ U-Matic. Les anciens furent donc confinés au studio et ne partirent plus en reportage. Mais les intermittents comme moi n’avaient pas vraiment le choix.

Enfin si, le choix, je finis par le faire. Après un week-end éprouvant aux 24h du Mans moto, passé à courir tout autour du circuit accroché par un câble de 2 mètres de long à un cadreur marathonien et stakhano, j’ai eu ma dose de la nouvelle technologie.

 

le-calvaire-du-sondierFR3 Bastia, début des années 80. Il était super sympa ce cadreur, mais à voir la tronche que je fais, on comprend que ça tire un peu trop sur l’épaule.

 

Surtout que quand t’es ingé son, que t’as fait Louis Lum, te retrouver à porter une armoire normande qui enregistrait un son digne d’un poste à galène, avec  un seul Vu-Mètre ressemblant à un témoin de charge de batterie pour miniK7 portatif, un centimètre de long et une toute petite aiguille qui bougeait à peine… tu craques et tu te vois en rêve dans un studio son avec une console de mixage 64 pistes et d’énormes enceintes Elipson.

Pour ma part, ce fut donc exit FR3 et la télé, au moins jusqu’au prochain saut technologique.

Ce dernier ne tarda pas. Si l’on oublie la légère amélioration de poids et d’image apportée à l’U-Matic sous l’appellation BVU qui ne changea rien à la répartition du travail, la vraie révolution arriva pendant la guerre opposant Britanniques et Argentins sur une île paumée de l’Atlantique sud. En 1982, pour la première fois, un reporter débarqué aux Malouines couvrit une guerre, seul avec une caméra Betacam. La magie, c’est que les fabricants avaient réussi à caser tout ce que contenait la grosse caisse de 18 kg à l’arrière de la caméra.

Modif apportée le 1 mars 2009  : une autre version de l’histoire veut que ce soit lors de l’invasion de la Grenade par les Américains en 1983 qu’un cameraman français, Michel Parbot, ait le premier réalisé un scoop mondial sur une Betacam. Retenons que c’est lors d’un conflit et sur une île,  soit une situation où l’accès de la presse à l’information est par nature très difficile que cette technique a fait ses preuves. 

Dans ces années, je fis une mutation professionnelle, passant par les radios périphériques, puis les radios libres après mai 81, retournant enfin à la fac grâce au Fongecif ( vive la formation continue !) pour devenir journaliste.

C’est donc à ce titre, pour l’émission Culture Pub en 1991, que je découvris la nouvelle équipe type de reportage. Et réalisais que l’ingé son n’avait alors presque plus rien à porter à part sa perche. L’équipe comportait toujours ses 4 membres ( journaliste, cadreur, ingé son et assistant) mais déjà, surtout dans le privé, les pressions se faisaient sentir. Les assistants mataient leurs pompes… et posaient plein de questions, style : et le bouton d’en bas sur la mixette, il sert à quoi ? ou :  et l’objectif là, il ouvre à combien ?

Dans le prochain post, nous verrons comment on est passé de 4, à 3 puis à 2 et parfois même à une équipe de 1 personne à la télé.

Concernant ces publicités

Camera Sony 4K à 4 000€

Deweb’s tips

Sony lance en octobre aux USA un camcorder similaire aux fameuses Z5 ou Z7 mais en 4K.

Prix annoncé : 4 500$ (aux US)

Bon, il faut aussi acheter le téléviseur Sony Bravia 4K pour profiter pleinement de l’image…

Corriger l’effet Fisheye de la GoPro

deweb’s tips

C’est le problèmes des images tournées en GoPro ou autres petites caméra embarquées (j’utilise la Drift Innovation pour ma part) : l’effet Fisheye ou très grand angle qui, selon les réglages de la GoPro peut transformer des lignes verticales sur les bords de l’image en arcs voire en demi-cercles….

J’ai bien essayer de réparer ce problème dans Motion5 en utilisant le filtre Distorsion/Fisheye avec un montant d’effet négatif mais le résultat est  insuffisant.

Fisheye Fixer, le nouveau plugin de Crumple Pop résoud le problème de façon rapide et spectaculaire directement dans FCPX.

Le plugin coûte 39$ (hors TVA) cette semaine avec ce code : FSHF-0010-INTR-0918

La semaine prochaine il coutera 10 $ de plus….

Test rapide et bluffant sur cette image, avant

Et après

Trois positions sur le plugin : Wide, Medium, Narrow selon les réglages de la GoPro au tournage et ensuite on affine avec un curseur Tune.

Caméra Drift HD170

deweb’s test

C’est mon Noël à moi : cette petite caméra faite au départ pour filmer des sports extrêmes (ski, bike, moto auto…).

Concurrente de la GoPro, la Drift HD170 est livrée avec plein de systèmes de fixation. J’ai néanmoins acheté en plus la ventouse pour fixer la caméra sur un capot de voiture, ainsi que deux piles longue durée et un boitier étanche pour filmer sus l’eau. Le tout m’a coûté environ 300 €, mais j’ai profité d’une grosse promo sur le site américain B&H. A mon avis, un nouveau modèle va bientôt sortir car ils ont vraiment cassé les prix. En France, avec les mêmes accessoires, elle coûte 500 €.

La Drift HD 170 filme en 1080i ou en 720p. En 720p, elle peux tourner en 60 images par seconde.  En montant par la suite dans une séquence en 25 images par seconde cela permet de faire de très beau ralentis (surtout avec les flux optique intégré dans FCPX). Autre gros intérêt de cette caméra, les chocs sont magnifiquement absorbés, les images son hyper fluides dans les accélérés par exemple.

Par rapport à la GoPro, la Drift a deux avantages : un petit écran intégré et une télécommande pratique quand on tourne dans une voiture, cela évite de s’arrêter non stop pour démarrer ou arrêter la caméra…

FxFactory 20% moins cher !!!

deweb’s tip

Le NAB, rendez-vous annuel et américain des pros de la vidéo a du bon : c’est une période d’annonce (on va enfin en savoir plus sur la prochaine version de Final Cut Pro, cela bruisse de partout…) et une période de remise.

Noise Industry propose donc ses produits ( FX Factory et autres…) à -20% jusqu’au 17 avril. A vous de voir… et de jouer !

Solution gratuite pour bug sur Apple Cinema Display

deweb’s tip

Vous avez peut-être remarqué que mon dernier tutorial est en 4/3 au lieu du 16/9 habituel. Mon Apple Cinema Display est en effet tombé en panne il y a deux jours et j’ai fait le tuto sur mon second écran qui est en 4/3. La panne : écran noir, plus d’image et la petite led bleue en bas à droite qui fait un code morse. Bip-Beeep-bip. Traduction : court-long-court.

Je consulte les forums et j’appelle le support Apple : problème d’alimentation, changez votre brique blanche de 90 W, dans les 100 euros. Je m’apprêtais à acheter une nouvelle alim dès lundi matin mais en consultant à nouveau les forums anglophones, je m’aperçois que si le changement d’alimentation marche parfois, il reste des cas où cela n’a rien changé et où l’écran est resté noir. Alors que faire, acheter une nouvelle alim ou tout emmener chez un réparateur agréé Apple ??? . C’est gros et lourd un ACD de 23″…

Et là, je tombe sur une pépite. Un post où un mec explique avoir mesuré et constaté que sur le câble qui relie le moniteur à l’alimentation, la pin du milieu émet un signal de 1 volt. Et si ce signal de 1 volt était ce qui bloque l’alimentation, se dit-il ? Pour en avoir le cœur net, il tente une expérience : il couvre d’un bout de papier  de 5mm de long et 1 mm de large en forme de U la pin du milieu, cette fois dans la prise femelle de la brique d’alimentation. Et devinez quoi  : son moniteur s’est remis à marcher. Et depuis un an et demi, il marche toujours.

Et bien je vais vous dire : j’ai couru cherché des ciseaux et une pince à épiler et pour finir, cela m’a pris 4 minutes pour découper un petit bout de papier dans une de mes cartes de visites et de la mettre en chevalier au milieu de la prise de l’alimentation, de forcer un peu sur le câble pour le mettre dans la prise et depuis.. mon moniteur remarche ! Et cela ne m’a rien coûté… Alors pour sûr chez Apple, ils sont très très discrets sur la question !

 

Ajouté le 16/02/2011.

Certains sont sceptiques sur cette bidouille qui je l’avoue semble bizarre, sauf si comme moi, on a été confronté à cette panne. Pour donner du crédit à ce post, voilà le lien vers les anglophones qui m’ont donné l’info au départ.

Export OMF depuis Final Cut : attention à la mire de barre

Deweb’s Tip

Lorsque vous devez mixer votre montage dans un studio son, sur une station ProTools par exemple, vous devez auparavant exporter les pistes sons séparément et pour cela faire Fichier/Exporter/Audio vers OMF.
Mais attention, si vous avez posé la mire de barre  avec un son témoin de 1000 Hz à -6dB  qui est dans la valise « générateurs vidéo » de FCP avant votre montage, ce que les ingénieurs du son apprécient pour régler leurs -6dB au même niveau que le votre, l’export OMF plante.
Solutions : soit vous virer la mire de barre et le 1000Hz, soit vous exporter cette mire sous forme de fichier QuickTime que vous reposer ensuite à la même place (avant le montage) dans votre Time-Line.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 198 autres abonnés